+ La News Dei n°1 +

Pour cette première newsletter, voici une citation proposée par Eugénie : « Il n’appelle pas ceux qui en sont dignes, mais ceux qu’il Lui plaît » (Sainte Thérèse de Lisieux)

Evangile du jour (Mt 23, 13. 15-22) « Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous parcourez la mer et la terre pour faire un seul converti, […] deux fois pire que vous ! »

Le texte est disponible en entier dans votre Bible ou sur internet : http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=readings&localdate=20160822

Soeur Anne Tiphaine (Abbaye ND du Pesquié) propose deux antidotes pour éviter de tomber dans le légalisme des pharisiens : l’Humilité et la Miséricorde.🙂

Bonne semaine à tous !

Le retour…

Bien fatigués (mais heureux !) de ce week-end à Campus misericordiae nous avons dormi dans le car, mais pas seulement ! Notre escale étant à Linz, nous apprenons qui était le Père Jacques de Jésus.

Carme du XXème siècle, il dirigeait le Petit Collège d’Avon et était un fin éducateur. Durant la 2ème Guerre Mondiale il cache quelques enfants juifs dans ses classes, motif pour lequel la Gestapo l’arrête puis le déporte au camp de Mauthausen dans lequel il rayonne et se donne aux autres, créant des réseaux d’entraide, célébrant des messes et enseignant. Peu après la libération, il meurt d’épuisement à Linz, la ville-étape où nous devons passer la nuit.

Oui, sauf que les aléas de la route (bouchons notamment) font que nous y arrivons vers 3h du matin ! Merci aux frères de s’être levés au coeur de la nuit pour nous accueillir !

Après une douche bienvenue, un temps de sommeil réparateur et un petit déjeuner revigorant, nous prions les laudes dans la crypte puis assistons à notre messe d’envoi.

C’est alors le moment des adieux puisque les routes des cars divergent maintenant (l’un vers le sud et l’autre vers Paris)…

IMG_20160801_120839IMG_20160801_122020

Du car, du car… nous regardons la deuxième partie du film Karol. Nous repensons aussi à tout ce que nous avons vécu et écoutons les témoignages à chaud de ceux qui veulent bien s’exprimer au micro. Un topo sur la relecture spirituelle et la suite des JMJ nous prépare à vivre ce retour dans le quotidien en essayant d’y faire éclore puis mûrir les fruits de ce pélerinage.🙂

Oui, car tout ne se termine pas là !! Voici des propositions :

http://www.carmes-paris.org/vacarme/

http://www.carmestoulouse.org/page.php?id=jeunes

Pour la petite histoire, nous arriverons entre 3 et 4 heures du matin à Paris…

IMG_20160802_030911

J+10 La messe avec le Pape et tous les groupes

Après cette nuit passée à la belle étoile emmitouflés dans nos sacs de couchage, nous nous réveillons petit à petit, des animations commencent déjà sur le podium et le soleil se lève tôt à l’Est !

IMG_20160731_071142 IMG_20160731_074223

Puis nous assistons à la grand messe d’envoi sous un soleil de plomb.

Dans son homélie, le Pape François nous invite à vaincre comme Zachée 3 obstacles : sa petite taille (c’est à dire reconnaitre que Dieu nous aime tels que nous sommes, pour ce qu’on est et pas ce qu’on a), la honte (ne pas avoir honte de nos faiblesses, de nos péchés mais notamment à travers la confession Lui demander le pardon et la paix) et l’opinion de la foule (se méfier du « maquillage », de l’attachement au jugement de la foule ; Dieu ne s’arrête pas aux apparences mais regarde le coeur). Comme Zachée, Dieu nous appelle par notre nom pour être des témoins de la miséricorde.

IMG_20160731_094430 IMG_20160731_110207 IMG_20160731_110211

Nous avons même la chance de pouvoir communier🙂

Après l’annonce des prochaines JMJ au Panama, la bénédiction finale et l’envoi dans le monde, c’est le grand départ. Nous marchons de nouveau les 8 kms qui nous séparent du car, toujours dans la joie. Cela se termine par un petit orage très rafraîchissant, dont nous nous serions toutefois bien passés…😉

Puis nous prenons le car pour le retour…

IMG_20160731_113613 IMG_20160731_131012 IMG_20160731_141936 IMG_20160731_144921

J+9 Campus misericordiae !

Nous marchons dans une foule innombrable de jeunes de toutes les nations, sous le soleil, avec nos sacs à dos… nous marchons toujours joyeux… les JMJ sont en fait un pélerinage. Telles des rivières humaines paisibles nous convergeons tous vers… Campus misericordiae ! Le fleuve humain grossit, chantant, priant le chapelet… jusqu’à stagner un peu tellement il y a du monde !

IMG_20160730_122301 IMG_20160730_122250

Puis nous arrivons enfin sur le site. Il se tient prêt à accueillir plus de 2 millions de personnes, avec de grands carrés, des écrans géants et même de nombreux sanitaires. Nous nous installons à notre emplacement, non loin d’un écran qui nous permettra de suivre la veillée, le concert, la messe… Nous vivons un temps fraternel (chants, jeux, repos, discussions…) en attendant le soir🙂

IMG_20160730_160557 IMG_20160730_185019 IMG_20160730_185205

Ca y est le Pape arrive ! Nous commençons la veillée de prière.

D’abord des témoignages (conversions, chrétiens d’Orient…) entrecoupés par des chorégraphies sur le thème des oeuvres de miséricorde. Puis le discours du Pape.

François, après nous avoir demandé de prier sans relâche pour les Chrétiens d’Orient, nous a livré son message. Il nous incite à lutter contre deux paralysies : celle de la peur et celle, pire, du confort ! Il nous invite à quitter notre canapé !… pour mettre des chaussures !… et de préférence à crampons😉

« Ne confondez pas bonheur et confort » ; « Prenez des risques, parcourez les routes de la fraternité » ; « il est plus facile de construire des ponts qu’élever des murs » ; « Dieu attend quelque chose de toi, Il t’attend ! »….

IMG_20160730_190837 IMG_20160730_195618 IMG_20160730_200005IMG_20160730_202854

Ensuite l’adoration. La foule a alors fait silence… un VRAI silence de plusieurs minutes. Vous vous rendez compte ? Un silence à + de 2 millions de personnes ? Si, c’est possible🙂

Mais ce n’était pas un silence vide, c’était un silence intense, un silence de prière, un silence rempli de la Présence de Dieu.

IMG_20160730_203446 IMG_20160730_203238

Nous avons ensuite allumé chacun une bougie, prenant encore plus conscience à la fois de notre multitude et de l’unicité de chacun. C’était magnifique.

IMG_20160730_205502 IMG_20160730_205508 IMG_20160730_211307 IMG_20160730_210626

 

J+7 et J+8 Cracovie, enfin :D

Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas aux JMJ.

Après une journée Carmélitaine « à domicile » si je puis me permettre, nous jouons aujourd’hui « à l’extérieur ». 

Rythmée encore une fois, par l’oraison, la messe, un temps de catéchèse avec trois évèque français, et la messe avec la communauté française.

le deuxième « repas sur l’herbe ».

Nous passons la journée à Cracovie, pour y découvrir la culture polonaise que nous avons touché du doigt à Czerna.

Quelle joie, car c’est, aussi et principalement, pour aller rencontrer, à Blonia (lieu de rassemblement proche de Cracovie) papa Francesco, notre cher ami et ses paroles revigorantes que vous pouvez trouver ici :

Discours du Pape à Blonia pour l’ouverture
On sent une vraie ferveur et un vrai engagement des jeunes pour les paroles de ce pape, plus que nous toucher et nous émouvoir, il nous met en mouvement, déjà, uniquement par ses paroles.

A Blonia, il y règne chaleur et convivalité… ambiance que nous garderons presque… jusque dans le train, où les autorités de Cracovie n’avaient pas correctement prévu l’affluence des JMJ, nous resterons bloqué à la gare et dans les trains pendant un long moment.

j+6 Journée à Czerna

Aujourd’hui, pas de bus ! Alors que de nombreux groupes étaient à Cracovie pour écouter la première catéchèse, nous sommes resté au couvent de Czerna afin de participer à la réunion de tous les groupes du Carmel. Après le petit-déjeuner suivi des laudes récitées dans la forêt (faute de place dans la chapelle) puis d’une trentaine de minutes d’oraison, nous avons retrouvé les différents groupes carmélitains au sein du couvent, sur une grande prairie. Une grande scène était installée et un groupe de musicien polonais avait été convié. Un tableau représentant St Raphaël Kalinowski, carme polonais dont on nous a longement (et beaucoup) raconté sa vie était placé sur cette scène.Il y avait parmi les délégations un nombre assez important d’italiens mais égalment des biolorusses ou encore des urugayens. Une fois tous réunis et après plusieurs chants (en polonais bien sûr), le prieur général de l’Ordre des carmes déchaux, nous a adressé un mot de bienvenu. S’en est suivi l’office de la messe, en latin, toujours animée par ce bon groupe polonais et sous un soleil de plomb. Puis nous avons tous pique-niqué au sein du couvent. 

Au programme de l’après-midi : un jeu ! Réunis par frat’, nous avons fait une sorte de chasse au trésor le long du chemin de croix qu’abrite le couvent de Czerna. Plusieurs petites épreuves mêlants à la fois adresse, culture religieuse ou encore cinétographique avaient été organisées par le groupe carmélitain italien. En effet, nous avons dû par exemple réaliser une vidéo de dix minutes représentant la vie de St Raphaël Kalinowski (encore lui). Mais au final, ce sont les urugayens qui ont gagné. Après la remise des coupes, nous avons eu droit à un concert de la part du groupe polonais.

Après l’office des vêpres, ceux qui le désirait ont pu recevoir le scapulaire. Et par chance, ce fut le père supéraieur des carmes lui-même qui les a imposé ! Enfin, nous avons pique-niquer une nouvelle fois et nous avons aider les frères polonais à tout ranger. Demain, direction Cracovie !

J+2 L’arrivée à Czerna, Auschwitz

J+2

Bien arrivé à Czerna le soir tard dans la soirée, tout le monde s’endord profondément dans un lit confortable, et le réveil est plaisant, dans un lieu magnifique.
Après un acceuil chalereux du prieur de Czerna, nos chers frères français se remettent à nous enseigner.

Cette journée est grave est importante, en effet, nous avons reçu un enseignement sur l’intériorité et l’oraison par le frère Anthony-Joseph, pour nous préparer à la visite, dans l’après-midi, d’Auschwitz (camp I et II).

Cette visite, priante, et aussi rythmée par les faits donnés par Raphaël, un membre de groupe, qui est historien, nous ravit tous, même si nous sommes dans la gravité du lieu, et très marqué de tout cela.

Nous suivons la visite au rythme et à chaque station d’un chemin de croix.

« Vous pouvez en sortir changé de cette visite ». Avec différentes émotions, ce sera effectivement le cas de la plupart de nos pélerins, toujours avec un espoir, affermi dans la foi.