+ La News Dei n°8 +

Parce qu’une fois n’est pas coutume, Parce que l’année de la Miséricorde est finie, Parce que notre patience est parfois mise à rude épreuve, Voici une prière, pas très canonique, à Notre Dame des Relous ! En espérant qu’elle viendra vous faire sourire en ce début de semaine 🙂 Lire la suite de « + La News Dei n°8 + »

Publicités

+ La News Dei n°7 +

Evangile de Jésus-Christ selon St Luc : « Alors que Jésus approchait de Jéricho, un aveugle mendiait. Il s’écria : « Jésus, fils de David, prends pitié de moi ! » Jésus lui demanda : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Il répondit : « Seigneur, que je retrouve la vue. » Et Jésus lui dit : « Retrouve la vue ! Ta foi t’a sauvé. » A l’instant même, il retrouva la vue, et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu. »

Cette personne aveugle a renoncé à toute ambition et s’est ouvert à la lumière de la grâce. Il ne prétend pas imposer à Jésus ses projets : il se contente de crier vers lui sa détresse et d’invoquer sa pitié ; ce qui suppose qu’il croit en sa compassion et s’en remet d’avance à son discernement. Cette foi confiante libère la puissance de l’Esprit et il recouvre la vue.

Seigneur je confesse ma cécité ; je crois, mais augmente ma foi. Moi aussi, comme les Douze, je voudrais t’enseigner les voies de la sagesse humaine pour éviter la folie de la Croix, oubliant que « la folie de Dieu est plus sage que l’homme et que la faiblesse de Dieu est plus forte que l’homme » (1 Co 1, 25). Pardon Seigneur d’être si lent à croire que ta toute-puissance se déploie dans la faiblesse (cf. 2 Co 12, 9). (Père Philippe, paroisse de la Meinau)

Saint Laurent, priez pour nous ! Bonne semaine à tous.

+ La News Dei n°6 +

Evangile de Jésus-Christ selon St Luc : « Quand tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; heureux seras-tu, parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

Aujourd’hui, c’est Saint Bernardin de Sienne, o.f.m., qui nous propose la réflexion suivante dans son « Traité sur l’aumône » : « Donne ton aumône dans la joie. Que tout ce que tu fais pour l’amour de Dieu chante l’allégresse et non point l’ennui. Lorsque le pauvre vient à ta porte et que tu lui tends l’aumône en rechignant, ton mérite est consumé avant même que tu n’aies franchi le seuil. Un mot accompagnant l’aumône réjouit plus que tu ne le penses. Combien elle devient précieuse quand tu l’offres sans rechigner et que tu le prouves par une douce parole. »

Saint Quentin, priez pour nous ! Bonne fête de la Toussaint.